Il n'y a pas que l'ostéopathie dans la vie

"Whenever you find yourself on the side of the majority, it is time to pause and reflect."

La vie en 4 dimensions

thDY25C8V2

Dans son premier livre, Laurent Gounelle, raconte l’histoire d’un homme insatisfait à la recherche du sens de la vie. L’homme en question semble tout avoir pour être heureux. Pourtant, il ne l’est pas.

Classique, on connait tous quelqu’un dans cette situation.

Un CDI, des analyses de sang parfaites, un mariage, deux enfants… que demander de plus ?

La petite vie qu’on nous vend comme idéale depuis notre enfance serait-elle finalement source d’insatisfactions ?

J’ai redécouvert les principes dont je vais vous parler pendant mon passage dans le pays qui m’a le plus marqué, l’Inde.

La médecine traditionnelle indienne, dite ayurvédique, explique que l’homme possède 4 dimensions :

Physique, Mentale, Emotionnelle et Spirituelle.

Le médecin qui pratique l’Ayurveda examine toujours les 4 dimensions de son patient avant de faire son diagnostic.

Selon lui, il est indispensable que chaque homme prenne conscience de ses dimensions. Ensuite, il doit apprendre à respecter et « nourrir » chacune d’entre elle. Enfin, il doit trouver l’équilibre.

Cet équilibre est synonyme de bonne santé.

Je rajouterais que cet équilibre est également indispensable pour être vraiment heureux.

L’article que vous allez lire a pour but de vous ouvrir l’esprit/les yeux.

Installez-vous confortablement, oubliez vos préjugés, lisez calmement. Il y en a pour 7 minutes.

 1) La dimension physique (the body) :

Bien que cela ne soit peu respecté, il me semble qu’il est logique pour la société de prendre soin de son corps.

Nous prenons soin de notre voiture, de notre maison…mais l’unique endroit où nous allons devoir passer le reste de notre vie reste notre corps.

J’ai déjà expliqué dans « mon premier article de l’année 2015» que le fait de prendre soin de vous était l’investissement à court et long terme le plus rentable que vous puissiez faire.

Vous trouverez également en cliquant sur ce lien, 5 clefs pour rester en bonne santé physique selon les indiens. J’avais écrit cet article depuis New Dehli au début de mon tour du monde…Je confirme, 18 mois plus tard, que ces 5 clefs sont absolument essentielles à connaître !

Passons aux dimensions suivantes qui n’ont pas encore été abordées…

 2) La dimension mentale (the mind) :

Tout comme votre « physique », votre « mental » a besoin d’être entretenu et respecté.

Le cortex cérébral est constitué de millions de neurones interconnectés les uns aux autres. Lorsque vous stimulez votre cortex, en réfléchissant à un problème par exemple, contrairement à ce que l’on pourrait penser, vous ne fabriquez pas de nouveau neurones. Vous établissez en fait de nouvelles connexions entre les neurones déjà existants et construisez ainsi, de nouveaux circuits neuronaux.

La loi du cerveau est simple : « Use it or lose it » (Utilise-le ou perd-le)

A l’image d’un muscle, le cerveau a besoin d’être stimulé en permanence pour « garder la forme ».

Alors vous êtes peut être en train de vous dire que vous « ne ressentez pas le besoin d’être plus intelligent » ou que « vous avez la flemme/pas le temps de faire travailler vos méninges ».

Rassurez-vous, résoudre des problèmes mathématiques n’est pas la seule façon de stimuler votre cerveau.

L’idée est seulement de faire/apprendre/essayer des choses que vous n’avez pas l’habitude de faire, le plus souvent possible :

  • Jouer à un nouveau jeu de société
  • Parler avec un inconnu dans le bus
  • Lire un roman de science-fiction.
  • Changer de route pour aller au bureau
  • Essayer un nouveau restaurant chinois, libanais ou italien…

Pour les plus courageux, vous pouvez :

  • Apprendre une nouvelle langue
  • Apprendre un instrument
  • Prendre des cours de dessin
  • Voyager
  • Reprendre des études
  • Commencer un nouveau blog…

Vous avez compris l’idée n’est-ce pas ?

Vous n’avez peut-être pas encore compris l’importance de faire tout cela.

Voilà pourquoi :

Un mental non stimulé entraînera automatiquement une rigidité de votre esprit.

Vous connaissez sans doute des personnes « bornées » qui ne changent jamais d’avis ?

Vous connaissez aussi le dicton qui explique que « Seuls les C** ne changent pas d’avis ».

En fait, on pourrait changer ce dicton et dire que « seul ceux qui n’ont pas habitué leur cerveau à faire/apprendre/essayer de nouvelles choses, ne changent pas d’avis ».

Le cerveau est par nature plastique et fait pour évoluer durant toute votre vie.

En allant un peu plus loin… :

Cercle vicieux d’un mental non stimulé : => rigidité d’esprit => moins d’adaptation à son environnement => moins de compréhension d’autrui, moins d’empathie => tendance au repli sur soi et cercle social peu diversifié => difficulté pour être heureux.

A l’inverse :

Cercle vertueux d’un mental stimulé => ouverture d’esprit => meilleure faculté d’adaptation => moins de stress => Plus de compréhension des autres + d’empathie + de créativité => + d’amis => + de chance d’être heureux.

Vous imaginez la différence sur le long terme ? C’est important…

Intéressons-nous maintenant à la 3ème dimension…

3) La dimension émotionnelle (the heart) :

Si je devais donner LE point commun des meilleurs thérapeutes que j’ai pu rencontrer jusqu’à présent, je dirais que c’est leur faculté de comprendre et de prendre en compte les émotions de leurs patients.

En fait, je dirai la même chose si je devais parler des meilleurs chefs d’entreprises, des personnes les plus extraordinaires avec qui j’ai pu discuter, ou encore simplement de mes amis les plus heureux : ces gens-là ont compris l’importance des émotions.

L’ignorance émotionnelle est le premier facteur qui empêche les gens d’être en bonne santé/heureux.

Voici 3 étapes à suivre pour arriver à comprendre et intégrer cette notion d’équilibre émotionnel :

1 : Apprendre à prendre conscience de ses émotions (Les hommes ne sont pas des ours)

En occident, il est « normal » d’essayer de paraître « fort » et «confiant ». Pour s’adapter à cela, nombreux sont ceux qui ne montrent rien de ce qu’ils ressentent.

Certains maris n’osent pas avouer à leur femme lorsqu’ils se sentent frustrés par une situation, gênés, vulnérables…. Alors ils disent toujours que « tout va bien ». Leurs femmes se plaignent alors du manque de communication et du manque de compréhension de leur mari auprès de leurs copines.

On ne peut même pas en vouloir à ces hommes car souvent, le problème est qu’ils ne savent pas eux même percevoir leurs propres d’émotions.

Un guérisseur m’expliquait un jour que ces « rocs », comme on les appelle, sont dans une véritable impasse et ne pourrons jamais être épanouis dans leur vie. La solution est de commencer à redévelopper une sensibilité à ses propres émotions.

Prenez donc le réflexe de noter, au moins dans votre tête, sinon sur un carnet, chacune des émotions que vous ressentez. Pour information, nous en ressentons en moyenne une dizaine par jour. L’exercice deviendra de plus en plus facile. Puis naturel.

Ensuite, il faudra…

2 : Apprendre à prendre du recul par rapport à ses émotions :

Il nous arrive parfois d’être confronté à des personnes, un collègue par exemple, de mauvaise humeur. Automatiquement, nous avons tendance à être contaminé par cette sorte d’énergie négative libérée par notre collègue.

C’est à ce moment-là, après avoir remarqué que l’on se trouve de mauvaise humeur (règle numéro 1) qu’il faudra se demander pourquoi. Souvent, vous verrez que les raisons ne justifient pas vos réactions.

En réfléchissant, vous vous rappellerez que votre collègue vis une période difficile et vous prendrez conscience que sa mauvaise humeur n’a aucun lien avec vous. Vous pourrez donc retrouver votre bonne humeur.

« Pourquoi suis-je entrain de ressentir cela ? Est-ce justifié ? »

Dans bien des cas, la réponse sera négative…

Enfin, vous pourrez alors…

3 : Apprendre à dompter vos émotions et percevoir celles des autres

Il est totalement normal de se sentir triste ou énervé. La bonne nouvelle est que vous pouvez faire en sorte que ces états durent moins longtemps que prévu.

Une émotion n’est pas forcément faite pour être maîtrisée, nous ne sommes pas des robots. Mais quand on a une boule d’angoisse au ventre depuis des mois… On aimerait pouvoir appuyer sur un bouton pour stopper cette désagréable sensation non ? En comprenant l’origine de cette boule au ventre, vous pourrez alors faire ce qu’il faut pour la faire disparaitre.

Il est possible de dialoguer avec ses émotions. Bien souvent, elles vous apporteront en plus des réponses à vos questions quotidiennes.

Ces trois règles sont assez faciles à comprendre.

En pratique, leur maîtrise prendra des années, nécessitera peut-être de l’aide (psychologue, sophro-analyste, cours de méditation..) et demandera un entraînement constant (« Use it or lose it »).

Regardez « cette conférence TED » pour comprendre l’importance de ce que je vous raconte…

Enfin, passons dans la 4ème dimension.

4) La dimension spirituelle (the spirit) :

Une autre conclusion que je peux tirer de mes voyages et dont je pourrais parler pendant des heures est la suivante :

L’homme a besoin de croyance et de spiritualité.

Nous ne pouvons pas expliquer tous les phénomènes qui se passent autour de nous et je pense que l’esprit humain mérite des hypothèses.

Les religions ou les sectes sont là pour vous mâcher ces hypothèses.

Mais, comme dirait Deepak Chopra :

« Le principe de la religion est de croire en l’expérience de quelqu’un d’autre. La spiritualité est d’avoir et de croire en ses propres expérience ».

Personnellement, je n’ai pas de religion mais je crois un peu au Karma, je crois en une connexion énergétique entre les gens, je suis sensible aux coïncidences, je pense que certaines choses n’arrivent pas que par hasard, je pense que la chance se provoque…

La vie m’a apporté beaucoup de raisons pour que je puisse penser cela aujourd’hui. Elle m’en apportera d’autres qui feront inévitablement évoluer ces croyances.

Je sais aussi que certaines personnes ne croient en rien. Ce vide spirituel, leur porte ou leur portera un jour préjudice dans leur recherche du bonheur.

Vos croyances peuvent être cartésiennes pour commencer. Mais vous vous apercevrez rapidement que Descartes n’avait pas tout compris et qu’on ne peut pas tout expliquer par la science.

Vous découvrirez alors et commencerez votre voyage dans la 4ème dimension.

Voici 4 livres, très faciles à lire, qui vous permettrons de découvrir/nourrir votre spiritualité:

1 : L’alchimiste :

C’est le genre d’histoire que l’on pourrait lire 10 fois et comprendre de nouvelles choses à chaque lecture, quel que soit notre âge. On me demande souvent quel est mon livre préféré…et je réponds toujours : « l’’alchimiste de Paolo Coelho. »

2 : La prophétie des Andes de James Redfield :

J’ai pensé à cette histoire durant tout mon voyage en Amérique du Sud. A lire absolument si vous vous intéressez à la communication et à la notion d’échange d’énergie entre les gens.

3 : Mange, prie, aime :

« Eat, pray, love ! » Après en avoir entendu parler pendant des années, j’ai enfin découvert le best-seller d’Elizabeth Gilbert. C’est l’histoire classique d’une jeune trentenaire divorcée qui part en voyage à la recherche d’elle-même. Le style du roman vous fera au moins passer un très bon moment, au mieux, il vous fera réfléchir…

4 : L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle :

Encore un best-seller-commercial où le héros du livre a la chance de rencontrer un guérisseur perdu au milieu de Bali, qui lui fera réaliser une chose qui changera définitivement sa vie…

Conclusion :

Un CDI, des analyses de sang parfaites, un mariage, deux enfants… que demander de plus ?

Avoir une situation stable est une chance énorme. Cela ne suffit pourtant pas toujours pour être satisfait de sa vie.

En inde oui, mais aussi en Indonésie, en Bolivie, au Laos, au Cambodge…

Dans chaque société ou la mondialisation n’a pas encore perverti la nature de l’homme, le message est le même.

Une fois que vous avez un toit et assez d’argent pour nourrir votre famille, mettez vous à la recherche de l’équilibre de vos 4 dimensions.

Vous vivrez alors heureux et vous aurez beaucoup d’enfants en bonne santé.

Etienne

3 Comments

  1. Yo! Très bon article.
    Ces 4 éléments sont régulièrement repris par différents auteurs. S. Cowey en parle dans son livre sur les 7 habitudes..

    Gardez en tête ces 4 éléments permettent de faire la différence entre l’urgence et l’importance.

    Salutation 😉

  2. Très bon livre au passage. Lorsqu’un lecteur me la conseillé, je me suis dit « encore un de ces bouquins à l’américaine » mais il y a du bon.

    Disons que c’est toujours le même problème, tout le monde connait, mais combien mettent réellement en pratique? Si je check ma liste hebdomadaire affichée en-dessus de mon bureau, je peux y lire: sport, méditation, 1 article semaine, vocabulaire, social with friends.

    Je constate souvent que les gens essaient de rajouter des éléments plutôt que d’en garder 1 ou 2 dans chaque dimension qu’ils feront bien. Et à la fin l’impression de manquer de temps arrive et l’auto-discipline en prend un coup 🙂

    Continue d’écrire mec! A+

Répondre à etiennebulidon Annuler la réponse.

Your email address will not be published.

*