Il n'y a pas que l'ostéopathie dans la vie

"Whenever you find yourself on the side of the majority, it is time to pause and reflect."

Quelques idées pour (vraiment) changer le monde…

 

images

Il n’y a pas que l’ostéopathie dans la vie. Il y a aussi la politique. Un sujet qui ne m’a jamais vraiment passionné certes, mais le fait de voir Donald devenir président me pousse à partager ce genre de contenu. En plus de s’occuper des réfugiés qui crèvent de faim/froid en bas de chez soi, voici quelques idées que nous pouvons tous mettre en œuvre pour changer les choses.

 

1)      Faire ses courses au marché et acheter local :

Vous trouverez dans n’importe quel marché des produits de producteurs locaux.

Petite parenthèse « santé », (je ne peux m’en empêcher) ces produits seront de bien meilleure qualité que ce que vous trouvez en grande surface. En effet, la valeur nutritive d’un fruit ou d’un légume dépend énormément des conditions dans lesquelles il a poussé (sol, utilisation de pesticides…) et de sa durée de transport. Une patate douce qui a grandi dans un sol artificiel aux USA a donc très peu de bonnes choses à vous apporter. (Sol pauvre en nutriments, durée de transport qui lui a fait perdre ses vitamines et probablement génétiquement modifiée vu le pays d’origine…)

Manger 5 fruits et légumes par jour n’a ainsi plus vraiment de sens si vous faîtes vous courses chez Lidl.

En achetant au marché, vous contribuerez également au soutien économique de ces producteurs régionaux qui tendent malheureusement à disparaître. Acheter = voter.

Alors oui, il est beaucoup plus pratique d’aller au fastfood ou au monoprix à n’importe quelle heure dès qu’il vous manque quelque chose.

Mais il reste possible de s’adapter.



Exemples d’adaptations personnelles:

-Me coucher 45 minutes plus tôt, me lever plus tôt, aller au marché à 6h45 avant de faire du sport. Sinon il existe des AMAP qui vous livrent directement chez vous. Je préfère pouvoir parler aux maraichers.

-M’acheter des gants (L’hiver arrive)

-Prendre + de temps pour cuisiner.

 

La satisfaction obtenue via ce type d’alimentation (+ d’énergie, + de gout, meilleure digestion…)  et le fait d’être un acteur du changement, au lieu d’un pion qui travaille-paye des impôts-vote pour des mecs qui ne changeront rien, en vaut vraiment la peine.

 

2) Réduire ses déchets :

1-      En ayant un compost :

Les déchets organiques représentent environ 1/3 du volume de vos poubelles. Imaginez la différence si la moitié de la population avait un compost. Cette différence se compte en million de tonnes…

Ce compost pourra ensuite servir à nourrir le sol du potager de votre voisin, qui lui vous offrira des légumes en retour car vous êtes quelqu’un de sympa… #effetboomerang

 

2-      En achetant en vrac :

Un peu plus extrême mais largement faisable. J’ai décidé de ne plus acheter de sachets de pâtes/riz, boites de conserve… dans le but de réduire mes déchets. Petit retour d’expérience :

Pour cela, j’ai dû investir dans des bocaux en verre que je remplis désormais directement au magasin par différents produits : pois cassés, lentilles, riz de Camargue, haricots blancs/noirs, pâtes, riz, graines de chia, graines de courges, noix de cajou, amandes… Effectivement cela fait beaucoup de graines et certains de mes potes se foutent un peu de ma gueule. D’autres font pareil depuis.

 

En pratique, je sors mon sac à dos de voyage une fois tous les 15 jours et le comble de tous mes bocaux vides (entourés de T-shirt de sport pour ne pas les casser) lorsque je vais au biocop en vélov. (= Velib mais à Lyon).

L’expédition prend environ 35 minutes.

Encore une fois, la cuisson de certains de ces aliments prend beaucoup de temps et il faut s’adapter. Au moment où j’écris ces lignes, 300 grammes de haricots blancs sont en train de cuire…

3)      Réduire sa consommation de viande, toujours.

Pour mon cas, cette démarche date déjà de plusieurs années. J’avais écrit un article sur le sujet que vous pouvez lire en cliquant sur ce lien.

 

4)      Soyez sympa, soyez généreux, soyez humain.

Un simple bonjour peut faire sourire quelqu’un. Sourire qui mettra cette personne de bonne humeur. Cette personne répandra ensuite sa bonne humeur tout au long de la journée avec les personnes qu’elle croisera. Ect…Ect…

Regardez cette vidéo qui vous expliquera beaucoup mieux que moi l’effet qu’une telle attitude peut entraîner.

 

Bon changement,

 

 

Etienne

2 Comments

  1. Etienne bonjour.entièrement de ton avis.mais si tu passes à dracè georges te donnera des haricots secs et des légumes de producteurs et même il y rajoutera le plaisir de te voir.tes articles m’interressent toujours beaucoup monique

    Envoyé depuis mon appareil mobile Samsung.

  2. Très bon article, voici quelques idées pour aller encore plus loin dans les actes symboliques ou des pistes pour le prochain « quelques idées pour (vraiment) changer le monde… On continue! » 😉
    -changer de fournisseur d’électricité pour du 100% énergie renouvelable
    (enercoop par exemple)
    -changer de banque, c’est refuser que notre argent serve à des projets qui ne sont pas en accord avec nos valeurs
    (la Nef, le crédit coopératif)
    -utiliser la gonette (pour les Lyonnais) et parler de cette monnaie aux commerçants qui ne l’utilisent pas encore. C’est soutenir les acteurs économiques locaux et en transition (et avoir la classe avec des minis billets)
    -s’engager dans une association, c’est militer pour ses valeurs tout en créant du lien social

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*